Retour sur Soye par la Vallée de l’Auron Bourges – Gionne – Soye-en-Septaine – St-Just – Plaimpied

Balade en famille autour de Bourges.
Découvertes sur la journée et pique-nique.

Points d’intérêt

  • Traversée de 3 communes qui longent le canal du Berry
  • Vestiges d'acqueduc
  • Ponts
  • Maisons de charme
 40 Km aller-retour  4 h aller-retour (arrêts fréquents et temps pique-nique non décomptés)

 Points de vigilance : Type de vélo : VTT ou VTC (compte tenu de la variété des voies empruntées). Gonfler bien vos pneus. Se munir d'une chambre à air.
Peu de difficultés – quelques petites côtes – alternance de routes départementales et de chemins de terre.

Télécharger données KML

Départ : Place Martin Luther King (quartier Val d'Auron – près du centre commercial) – 10 heures 

Nous longerons la partie droite du lac (en enjambant le pont où passe l'Auron) et nous suivrons le tracé : plusieurs ralentissements se feront lors du franchissement de barrières en bois et métalliques. Il faudra également être attentif aux piétons, rollers qui partagent la voie. L'allure de chacune et chacun sera réduite mais cela permettra de regarder, de découvrir pour certain une partie du lac d'Auron. Nous franchirons deux ponts dont le second demande de la dextérité (penser à changer de vitesse voire de plateau et surtout attention aux piétons : puis nous traverserons la route pour rejoindre le hameau de Gionne  (D15 E) : sur la droite de grands et beaux peupliers nous salueront et sur la gauche, une partie du golf sera visible.

Avec grande prudence nous traverserons la rocade, par petits groupes et en étant très vigilants. 

Nous quittons la ville et entrons dans Gionne : au bout d'un kilomètre nous tournerons sur la gauche (des panneaux indicateurs : direction Soye-en-Septaine-St Just): de jolies maisons bordées de haies se présentent à notre vue puis une pente légère se présente : respirez. Tout en haut : prudence – nous allons franchir la route nationale 1076 et prendre tout droit. La voie est plus étroite et sur 1,5 km nous pourrons nous laisser aller : de chaque côté de grands champs, un terrain de moto-cross sur la gauche puis le polygône. Des précisions vous seront apportées concernant ce site. Nous arrivons à un embranchement : direction à droite. Descentes et montées se succèderont pour nous mener directement à Soye-en-Septaine (D15) au bout de 2 km.

La route est étroite et circulante : donc on reste les uns derrière les autres. Nous entrons dans la commune : sur la place une église et près de celle-ci un château (dont il ne reste plus grand chose ; seule une tour l'indiquerait) où vécut en 1326 le seigneur Guillaume de Soye qui mourut pendant la guerre de Cent ans.

Nous ferons une pause vers le terrain omnisport : détente, petits-en-cas.

Puis nous prendrons la direction de Crosses (D46) et à droite au premier croisement. Nous retraverserons la nationale 1076 avec grande prudence. Nous oublierons vite ces désagréments pour entrer à Saint-Just par une descente assez rapide : maîtrisons nos bolides. Nous atterrisons presque sur la place de l'église romane Ste Pardoulx du 12ème siècle. Nous poserons pied à terre vers la mairie au cas où il y aurait des retardataires égarés pour prendre connaissance des indications détaillées nous présentant l'aqueduc de Traslay. 

Nous poursuivrons vers de jolies demeures qui longent le canal : des champs, des chevaux puis nous retournerons sur nos « roues » pour nous rendre au stade pour déjeuner si le temps est sec sinon nous rebrousserons chemin pour nous abriter sous le hall de la mairie.

Cet arrêt permettra d'échanger et de vous apporter de plus amples précisions sur les endroits traversés.

Puis nous continuerons en direction de la scierie, identifiable par sa grande cheminée. Elle a été fermée fin des années 1960. La route est très étroite et pentue mais l'endroit est enchanteur. On aboutit vers une partie du canal que l'on traversera et nous nous dirigerons vers le lieu-dit « le Colombier ». Sur la gauche, se présente une tour en bord de chemin. Vers l'écluse nous apercevrons un panneau spécifiant la ligne de démarcation : zone libre et zone occupée.

Après le canal, nous roulerons direction St Just (D 31) en prenant le chemin à gauche après le pont sur l'Auron qui traverse une ferme. Montées et descentes se succèdent pour arriver dans le bas de Plaimpied par une petite route goudronnée bordée de prés où broutent vaches et moutons.

Pour information : nous ne longerons pas le canal car nous avons déjà tracé un circuit n° 2 – Bourges-Plaimpied. Bien entendu nous vous convions à le faire à l'occasion.

Nous pourrons si vous le souhaitez faire un tour dans cette commune pour admirer son centre.

Nous prendrons donc dans le bas de Plaimpied la direction Soye-en-Septaine : une côte assez longue sera à grimper (environ 1 km 5) et nous retraverserons la nationale 1076 par un rond-point. Des conseils de sécurité et du code de la route vous seront apportés pour son franchissement.

Arrivés à l'embranchement de Soye-en-Septaine nous bifurquerons sur la gauche – direction Bourges. Nous aurons encore le loisir de flâner et au bout d'un kilomère nous tournerons sur la droite directement sur un petit chemin qui conduit dans une cour de ferme mais il faudra prendre à gauche pour arriver aux anciennes champignonnières. Le chemin est praticable et mène jusqu'au pont qui enjambe la rocade. Nous atteindrons le château d'eau et nous retomberons au chemin de Blet puis directement sur le haut de l'avenue de Dun. Nous traverserons cette voie pour retomber dans les quartiers récents près des Pijolins.

Avant de se quitter toute l'équipe sera heureuse de terminer près de notre nouveau local « Maison du vélo et des mobilités actives de Bourges » au 8 rue Eirik Labonne, prêté par France Habitat.

À découvrir sur la route

Soye-en-septaine

Fait partie des communautés de communes de la Septaine. Les haibatants s’appellent les Soyes et Soyennes.

Lieux et monuments

L'église Saint-Pardoux datant du milieu XIIe siècle, désaffectée depuis 1793.

L'église de Notre-Dame-du-Sacré-Cœur, 1863-1870.

Rebâtie milieu XIIe siècle, l'église de Saint-Pardoux vit son chœur démoli peu après 1793 (Archives Départementales du Cher - 1 L 646). La vie paroissiale y disparut jusqu’en 1863. Les fidèles sont dans l’obligation d’aller à l'église Saint-Martin de Plaimpied. La paroisse de Soye-en-Septaine est rétablie en juillet 1855 et le 1er conseil de fabrique se réunit. En 1863, décision fut prise de rebâtir une nouvelle église, qui s’acheva en 1870.

Eglise de Saint Pardoux 

Saint just

Les armes de Saint-Just se blasonnent ainsi :

Mi-taillé : au premier d'azur aux trois fleur de lys d'or, à la bordure engrêlée cousue de gueules, au second écartelé d'or et de sinople, à la burèle ondée d'azur brochant sur le trait du coupé.

Vorly

Château de bois sir amé

Sennecay

Senneçay est une petite commune qui fait partie de la Communauté de communes "des Rampennes". Les 435 habitants du village de Senneçay vivent sur une superficie totale de 14 km2 avec une densité de 31 habitants par km2 et une moyenne d’altitude de 170 m.